le forum a changer d'adresse il est maintenant dispo sous ce lien http://danse-macabre.Xooit.be
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 lord valerius

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
dracula

avatar

Nombre de messages : 90
Age : 30
Localisation : limoges
humeur : neutre
Date d'inscription : 14/05/2008

Feuille de personnage
Nom:
Race:
PV:
20/20  (20/20)

MessageSujet: lord valerius   Jeu 22 Mai - 19:16

J'ai froid. Je n'ose pas ouvrir les yeux... j'ai mal a la tête. Si mal. J'ai l'impression que le monde tourne autour de moi. Un vertige immense...

Quel est ce goût? Je crachote. Ça colle à la langue... un goût de terre. Ça colle à la peau. Une texture poisseuse dans mes cheveux. Je peux a peine bouger. Et ce goût Un goût un peu métallique. J'ai la tête dans la boue. J'ai du m'évanouir. Depuis combien de temps je suis la? Ça doit faire des heures à en juger par la faim qui me prend le ventre.

J'ouvre les yeux. Étrange il fait entièrement sombre... j'ai les membre endoloris. Je peux a peine bouger. Je suis si fatigué. Et j'ai tellement faim.

Où est-ce que je suis? Qu'est-ce qui s'est passé? Ma tête est vide... vide de tout souvenir... je me lève, la faim est trop grande je dois manger... lorsque je me lève, un tas de feuilles mortes tombe au sol. Étrange. On dirait que bien des années se sont écoulées et que les automnes de ces années ont versé leurs feuilles sur moi. Non c'est impossible. Ce doit être une mauvaise farce. Il n'y a des feuilles que sur moi. Pas ailleurs. Je regarde autour de moi. Je suis dans la foret. C'est le printemps à en juger par les fleurs sur les arbres. Le jour perce faiblement à travers le feuillage. Cette lumière m'aveugle.

Comment suis-je arrivé ici? Qui m'a fait cette farce? Je ne me rappelle de rien.

Rien. Pas seulement ce qui vient d'arriver. Je n'ai aucun souvenir. Aucun. Sauf... comme un rêve... mais un rêve vide. Le noir absolu. Et toujours cette faim, profonde. J'ai la sensation de ne pas avoir mangé depuis des jours. Peut être est-ce le cas? Peut être a-t-on cherché a me tuer et a m'enterrer? Mais si c'est le cas. Pourquoi sous des feuilles? Et comment a-t-il fait pour trouver des feuilles sèches au printemps... c'est étrange j'ai peine a réfléchir. J'ai trop faim.

Comment trouver à manger? Je suis en pleine foret. Je ne peux chasser. Et j'ai soif. Si soif aussi. J'aperçois une flaque d'eau. Elle semble boueuse... mais j'ai trop soif... je m'en approche et m'agenouille. Je me penche et mes lèvres viennent au contact de cette eau grise. Je bois lentement. Ça me brûle la gorge mais ça fait du bien. Je surmonte le dégoût afin d'étancher ma soif. Je bois de longues gorgées qui me soulagent mais j'en veux encore. Jamais je n'avais ressenti une telle soif. Assurément ça doit faire plusieurs jours que je suis la jamais je n'ai eu aussi soif. Je bois de longues gorgées qui sont comme une délivrance mais le dégoût revient lorsque la soif est partie.

Je me dégage de cette eau stagnante, écœurante je tousse. J'ai la nausée. Je dois reprendre mon souffle. Je titube quelques pas et me rattrape contre un arbre. Ma main vient se poser à coté d'une colonne de fourmis.
La colonne à coté de ma main s'est arrêtée. Elle ne bouge plus. Ma curiosité prend le dessus sur ma nausée et je ravale un haut le cœur tandis que j'observe ces fourmis. Celles qui arrivent s'arrêtent également à coté de ma main. Il n'y a plus aucun mouvement de leur part. lorsque je quitte l'arbre, m'éloigne de quelques centimètre la colonie reprend sa route comme si de rien n'était. C'est pour le moins étrange.

Boire a étanché ma soif, mais aussi calmé ma faim. Je peux réfléchir mais il me faudra trouver de quoi manger. Je reviens à l'endroit d'où je me suis levé. Que s'est il passé ici? Les feuilles ont disparu. Il ne reste que la terre, nue et sèche. Tout cela devient vraiment suspect. Pourtant je n'ai pas la désagréable sensation d'être observé. Au contraire. Le jour tombe, la nuit arrive et un profond silence envahit la foret. Pas un chant d'oiseau, pas un bruit de bête, même pas le vent.

Où suis-je? Comment suis-je arrivé la? Pourquoi étais je sous les feuilles? Depuis combien de temps suis-je ici? Toutes ces questions et cette faim qui ne peut plus attendre. Je dois manger. Mais je ne suis pas chasseur. Et je ne connais rien aux plantes. Quelles sont celles qui sont toxiques? Que puis je manger en foret? J'ai l'impression de ne m'être jamais trouvé dans cette situation.

J'ai faim. Je n'ai plus que ça en tête. Je dois trouver à manger. Je marche un peu histoire de trouver une idée. Je ne pourrais pas marcher longtemps. La faim est trop grande. Je marche dans le plus grand silence. Je n'ai pas à aller bien loin. J'erre sans but, sans pensée dans ces bois. J'aperçois un buisson non loin. Il y a des baies. Des baies rouges on dirait des groseilles. Je m'approche et goutte avec prudence malgré mon ventre qui crie. Ce sont bien des groseilles.

Une fois le buisson vide, la faim est moins présente. Mais... Je ressens un manque. Un vide au fond de moi. ce vide...? Le manque de contact humain peut être? Depuis combien de temps n'ai-je pas conversé? Je n'en sais rien mais j'ai l'impression que cela fait une éternité.






la suite au prochain episode!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://princedevalachie.skyblog.com
amy-lee

avatar

Nombre de messages : 379
Age : 49
Localisation : Belgique
humeur : plutôt jovial quand tout va bien et renfermée quand ça va mal
Date d'inscription : 26/04/2008

Feuille de personnage
Nom:
Race:
PV:
20/20  (20/20)

MessageSujet: Re: lord valerius   Jeu 22 Mai - 19:58

whaouuu super texte j'attend avec impatience la suite ... ça donne envie d'en savoir bien plus ... bounce merci dracula pour cette histoire bien mystérieuse Razz Twisted Evil Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gothika1.skyrock.com/  &   http://darkgothique.niceboard.
gothika
modérateur
modérateur
avatar

Nombre de messages : 1905
Age : 41
Localisation : 38
Date d'inscription : 18/03/2008

Feuille de personnage
Nom: synafé
Race: elfe noir
PV:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: lord valerius   Jeu 22 Mai - 20:32

affraid affraid affraid affraid affraid affraid ben la je sais pas quoi dire
tu es vraiment trs douer je suis en admiration la
merci pour cette lecture passionnante vivement la suite

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gothikavert.skyrock.com
dracula

avatar

Nombre de messages : 90
Age : 30
Localisation : limoges
humeur : neutre
Date d'inscription : 14/05/2008

Feuille de personnage
Nom:
Race:
PV:
20/20  (20/20)

MessageSujet: Re: lord valerius   Jeu 22 Mai - 20:55

demaiinnnn... yark yark. jvous rassure ca sera la suite, pas la fin! mouarf.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://princedevalachie.skyblog.com
dracula

avatar

Nombre de messages : 90
Age : 30
Localisation : limoges
humeur : neutre
Date d'inscription : 14/05/2008

Feuille de personnage
Nom:
Race:
PV:
20/20  (20/20)

MessageSujet: Re: lord valerius   Ven 23 Mai - 12:11

comme promis

Je me sens étranger. Avez-vous déjà imaginé ce que ça peut faire de ne pas avoir eu de contacts humains depuis si longtemps que vous ne vous en souvenez pas? D'avoir eu a fuir les hommes? De les avoir évité? Moi non mais j'imagine que ça doit ressembler a ce que je ressent actuellement.

Qui suis-je au fait? Ça fait si longtemps que je suis évanoui que j'en ai oublié mon nom... non! Attendez... je crois me souvenir. Je suis...

Ah ça ne vient pas. Je me regarde. Je suis habillé d'une façons apparemment noble. Je dois faire partie de l'aristocratie. J'ai une chemise blanche, a dentelle brodée, un pantalon noir. Une bourse pend à ma ceinture. J'y découvre 54 pièces d'or. C'est beaucoup. Je dois être riche. Le reste de mes vêtements ou sont-ils? Perdus. Il y a peu de chance pour que je les retrouve.

Une bague a mon doigt. Les initiales VD.

Je me souviens! Je suis... je suis. Je suis un lord! Oui c'est ça un lord. Lord... lord?... lord Valerius Dammiccat. Oui c'est ça je suis lord Valerius Dammiccat.

Je n'ai pas l'impression d'être noble pourtant. Je me sens ordinaire. Je n'imagine pas avoir des domestiques à mon service. A vrai dire je me sens même bien dans cette foret, si ce n'est ce profond manque qui semble m'aspirer a l'intérieur de moi.

J'ai besoin de repos. Je vais dans une petite clairière. Je m'allonge sur l'herbe fraîche du printemps et m'endort aussitôt d'un sommeil sans rêve. Le jour va bientôt se lever. Mais tant pis je dors malgré tout.
Les rayons de soleil commencent à percer. La lumière est désagréable lorsque l'on veut dormir. Je vais en foret et me cache à l'ombre d'un grand chêne et continue à dormir. J'ai tellement sommeil. Pourtant j'ai l'impression d'avoir dormi des années, mais cela ne semble pas suffire.Combien de temps ai-je dormi? Je ne le sais pas. La nuit est tombée.

Je ne ressens rien. Sauf un grand vide. Quel Est-ce vide? Ce n'est pas la faim ni la soif. J'ai... besoin de quelque chose. Ou quelqu un... oui. Une présence je le sens au plus profond de moi.

J'entends un ruissellement. Je me dirige vers cette eau qui coule. Je m'en approche. Pour la première fois, j'aperçois mon visage. J'ai de long cheveux d'un noir de jais glissant sur mes épaules ondulant comme l'onde sur l'eau. Me yeux sont sombres, j'ai la peau blanche et les lèvres rouges. Je suis étonné par le charme qui se dégage de mon reflet.

Un homme beau, jeune et fringuant. Je défaits mes habits et m'apprête a entrer dans ce ruisseau. J'ai besoin de me détendre et surtout de m'enlever cette terre qui souille ma peau.

Je plonge dans l'onde fraîche. Un frisson glacé parcourt mon échine mais je ne ressens aucune sensation de froid. Au contraire. Le contact glacé me procure une sensation agréable. Je lave mes vêtements. Je les étends sur l'herbe verte. Je pars en chasse, la faim recommence à se faire sentir.

Je marche dans la nuit et la foret sombre me fait découvrir des sens insoupçonné je perçois le moindre son, la moindre odeur, la moindre lumière je sens un nid. Un nid dans l'arbre. Je monte, comme si je fus un félin. Des œufs. Il y a si longtemps que je n'ai pas mangé d'œufs. Je ne m'en souviens pas mais à vrai dire je ne me souviens de rien.

J'ouvre délicatement les petits œufs en les perçant de chaque coté, avant de les gober en entier. Il sont jeunes, a peine un peu de sang mais c'est si bon.

Je descend dans la foret et entreprend de me balader dans la nuit, nu et de redécouvrir ce monde. Je n'ai aucun souvenir. J'ai l'impression d'être né hier, né de la terre. Mais j'ai un passé. Mes habits le prouvent. Il ne me reste plus qu'à savoir lequel. Je marche encore et encore. La foret est grande et pourtant je m'y retrouve et peux sans problème retourner la ou j'ai laissé mes habits.




la suite plus tard XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://princedevalachie.skyblog.com
amy-lee

avatar

Nombre de messages : 379
Age : 49
Localisation : Belgique
humeur : plutôt jovial quand tout va bien et renfermée quand ça va mal
Date d'inscription : 26/04/2008

Feuille de personnage
Nom:
Race:
PV:
20/20  (20/20)

MessageSujet: Re: lord valerius   Ven 23 Mai - 15:26

tu es vraiment douer merci à toi pour ces bons moments
je doit dire que c'est très captivant et j'attend avec impatience la suite Razz Twisted Evil Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gothika1.skyrock.com/  &   http://darkgothique.niceboard.
dracula

avatar

Nombre de messages : 90
Age : 30
Localisation : limoges
humeur : neutre
Date d'inscription : 14/05/2008

Feuille de personnage
Nom:
Race:
PV:
20/20  (20/20)

MessageSujet: Re: lord valerius   Sam 24 Mai - 10:25

J'arrive en lisière de foret. La nuit est bien avancée, la lune est haute. J'aperçois les lumière de ce qui semble être un ville non loin de la. Je ne sors pas des bois. Il semble y avoir une fête car je perçois une musique. Oui on dirait un bal. Je ne veux pas sortir des bois. Je distingue dans la nuit des silhouettes qui sont proches, trop proches pour que je sorte de ma cachette. Je suis nu et la forêt est ma seule protection. Mais je suis attiré par ces gens. Cela fait tellement longtemps que je n'ai pas parlé a quelqu un.

Un groupe de jeunes gens s'approche du buisson ou je me terre. Il y a nombre de filles et de garçons et la plupart semblent être des couples qui se sont formés durant la soirée. Ils viennent vers moi. L'une d'elle remarque ma peau de lune qui ressort de l'obscurité mais avant qu'elle ne puisse réagir je me suis déjà enfui, au plus profond de la foret.

Je retourne récupérer mes vêtements. Ils sont encore humides mais qu'importe. Je les enfile. Je n'aime pas cette nudité. Je vais m'allonger au pied d'un arbre et entreprend de dormir car la fatigue se fait sentir. Demain, j'irai au village.

Je me réveille l'après midi est avancée, le soleil est sur le déclin. Les rayons percent à travers les feuilles et sa chaleur vient caresser ma peau qui semble froide. Ce contact. J'avais oublié ce que pouvais être une après midi au soleil. Ces 2 journée de ma vie, car ma vie ne se résume qu'a cela pour le moment, je les ai passé à dormir pour me lever la nuit. Être sous le feuillage, le soleil éclairant d'une douce chaleur le sous bois est agréable.

On dirait a présent un autre monde que celui de la nuit. Cette lumière diffuse, mystérieuse. Elle semblerait presque venir du monde des fées. Je marche dans ce demi jour, m'émerveille devant chaque beauté de la foret. Le chant des oiseaux au loin clair et doux comme un violon. Des fleurs de milles couleurs dans les arbres et dans les clairières avec ces abeilles et autres insectes qui dansent, sur un rythme effréné, allant de fleurs en fleurs comme un périple pour la survie de leur colonie.

Je me dirige vers la lisière de la foret ou, la nuit d'avant, j'aperçus ces jeunes gens pleins de vie. J'ai le cœur léger à l'idée de toute cette vie et cette joie qui se dégagent de la jeunesse. Mon visage est lisse et ne présente aucunes rides, et pourtant j'ai l'étrange sensation d'avoir vécu mille ans. Pourtant aucun souvenir d'aucune de ces années n'est présent en moi. Oh je sais des choses. Je sais reconnaître une grive d'une buse, je reconnais les fleurs de la foret, bien qu'il ne me semble pas les avoir vu en foret auparavant, mais ornant la maison. J'ai de douces musiques et des chants en tête, mais je suis incapable de me souvenir des paroles ou bien des notes. J'ai le souvenir d'instrument tel un piano, j'ai la sensation de savoir en jouer, les mouvement viendraient de leur propre fait si je m'assoyais devant une orgue. Et pourtant aucuns souvenirs. Oh non je ne doute pas d'avoir vécu auparavant.

Je ne peux être née il y a quelques jours. C'est impossible et je me refuse à cette idée. Mes connaissances, présentes, sont la pour me prouver le contraire. Mais je n'ai aucuns souvenirs.

Alors que mes pensées vont et viennent, j'arrive enfin en bordure de foret. Je reconnais le buisson ou je me suis caché hier soir. Le soleil est sur le déclin le crépuscule arrive. Le ciel se colore de couleurs chaudes. Un rouge de sang parcourt l'horizon devant moi, au milieu la pale lumière d'un soleil de printemps réchauffe a peine ma peau froide. Le vent, chargé d'une douce humidité, reste frais et léger. Je ne frissonne pas. Non loin, a moins d'un kilomètre, les lumières du village s'allument. La musique s'élève doucement. Nul doute, la fête continue aussi ce soir. Je me dirige vers le village dont j'ignore tout, jusqu'à son nom. Sur une colline, éloigné du village, très éloigné même je distingue dans le contre jour qui cédera bientôt sa place a la nuit, un grand château noble, majestueux. Je ne saurais dire s'il est habité.

J'arrive enfin au village. De jeunes enfants courent dans les rues, riant et criants, jouant à se courser. Quelle innocence sur ces visages. Un des enfants s'arrête en me voyant. Il me regarde et dans un sourire m'adresse un « bonjour monsieur ». Je lui souris également m'agenouille a son niveau. Quel beau visage angélique une peau douce, une peau de pêche, une peau d'enfant. De beaux cheveux ondulés sur sa tête. Mon premier contact est celui d'un enfant.

Je lui répond d'une douce voix, « bonjour mon bonhomme »
-comment tu t'appelles?
Inutile de dire mon titre. Après tout je viens de la foret. Je décide d'abandonner le titre et le nom de lord valerius dammicat, afin de rester simple et pouvoir me mêler a la population. Je désire un contact humain, faire la fête et converser avec de jeunes gens, rencontrer les doyens du village. Cet endroit a éveillé ma curiosité.
-appelle moi valerius. Dis moi mon enfant. Quel est ton nom? Et quel est-ce village. Je viens d'arriver et je ne connais pas cet endroit.

Dans un rire cristallin, plein de malice, d'espièglerie et d'innocence, l'enfant s'enfuit rejoindre ses camardes de jeu, pour disparaître au coin d'une ruelle.




suite plus tard!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://princedevalachie.skyblog.com
amy-lee

avatar

Nombre de messages : 379
Age : 49
Localisation : Belgique
humeur : plutôt jovial quand tout va bien et renfermée quand ça va mal
Date d'inscription : 26/04/2008

Feuille de personnage
Nom:
Race:
PV:
20/20  (20/20)

MessageSujet: Re: lord valerius   Dim 25 Mai - 19:37

bounce attend avec impatience la suite Twisted Evil Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gothika1.skyrock.com/  &   http://darkgothique.niceboard.
dracula

avatar

Nombre de messages : 90
Age : 30
Localisation : limoges
humeur : neutre
Date d'inscription : 14/05/2008

Feuille de personnage
Nom:
Race:
PV:
20/20  (20/20)

MessageSujet: Re: lord valerius   Dim 25 Mai - 21:49

Quel délice toute cette innocence, c'est un délice pour les yeux et le cœur.
Étrangement malgré ce premier contact je ressens toujours ce vide en moi. Il est lointain, mais profond et je peux difficilement l'oublier. Je n'en connais pas la cause. Comment savoir ce qui pourrait le combler. Suis-je marié? Est-ce l'absence de ma bien aimée qui me manque tant? Cette bague. Non je n'ai pas d'alliance. Cette bague semble être un sceau.

Tous ces mystères sur mon passé. Il ne serait pas bon d'en faire part au début.
Je vais à l'auberge afin de prendre une chambre. J'aperçois un petit établissement relativement modeste. L'enseigne est cassée, je ne peux lire le nom. Je suis devant la porte. Étrangement je ne peux entrer. J'ai la sensation que ce n'est pas correct d'entrer sans être invité, fusse une auberge. Je frappe donc. Un homme de haute stature, à la barbe fournis m'ouvre:
-Que voulez vous?
-etes vous le patrons de cet établissement?
-oui. Je me nomme bill. Juste bill appelez moi ainsi. Désirez vous une chambre?
-effectivement je cherche ou passer la nuit, ou plus si possible j'envisage de rester quelques jours en ce lieu.
-eh bien entrez, il était inutile de frapper, la porte est ouverte. Entrez je vous en prie, vous étés ici chez vous
-je vous remercie. Mais je pense qu'il est inconvenant d'entrer dans un endroit sans y avoir été invité.
Le patron ne répondit pas. Il émit un grognement bourru. Il semble satisfait de ma prévenance mais contrarié d'avoir été dérangé.
J'entre dans une échoppe. Bon nombre d'hommes sont la. Ils me regardent entrer. Assurément ils remarquent que je ne suis pas d'ici. Ils me dévisagent je ne faiblis pas et soutiens leur regards, puis il vaquent a leurs occupation. Je suis bill jusqu'au comptoir.

-c'est 20 pièces d'argent la nuit, 30 si vous comptez le repas.
Je lui tends une pièce d'or:
-je prends 3 nuits pour le moment. Gardez la monnaie
Un sourire se dessine derrière sa barbe.
-vous étés ici chez vous. Bienvenu a la feuille de chêne.
-je vous demande pardon, mais quel est-ce village?
-vous etes a Sixbury.
-merci monseigneur.

Je sors afin de visiter le village en attendant que la fête commence. Cela ne semble être qu'un bal. De grandes tables regorgent de pain, et de pâtisseries. On prépare de grands feux pour y faire rôtir des cochons qui sont dans un coin, sous un grand drap blanc maculé de sang.

J'ai un sceau à mon doigt. Si je désire me mêler a la population, je dois me débarrasser de ces signes qui pourraient me révéler en tant que noble au yeux de tous. Je retire donc cette bague de mon doigt et la range avec soin dans ma bourse. Après tout pourquoi garder les vestiges d'un passé dont je n'ai aucun souvenir? Je la range en attendant que ma vie refasse surface. Je ne peux me résoudre à la jeter. Même si elle ne représente pas ce que je suis, elle représente ce que je fus.

Je me dirige vers les organisateurs. Des femmes d'age mur s'affairent à préparer les tables tandis que les hommes préparent le bûcher ou seront rôtis les porcs. Je m'adresse a une femme, belle blonde, a la poitrine gonflé et au visage marqué par la vie, mais plein de charme. Elle me regarde avec un sourire. Je ne la laisse pas indifférente à en juger par son regard.

-pardonnez moi mais quelle est cette fête qui se prépare je viens d'arriver en ville.
-la fête ne porte pas de nom. Chaque année, à cette période nous dansons et chantons chaque soir durant une semaine. La fête a commencé il y a 2 jours.
-fort bien je vous remercie
-ne restez pas ainsi, vous ne collez pas à la fête. Regardez vous: vos vêtements sont déchirés votre barbe semble dure. Ma fille fradelle se trouve le bas. Allez la voir elle va s'occuper de vous beau jeune homme.
-valerius. Je me nomme valerius.
Je m'éloigne de cette femme pleine de bonté. Fradelle me vois arriver. Elle m'adresse un large sourire. Ses dents sont nacrées, sa peau est clair et semble douce au toucher. Ses mains sont fine et délicates elle a une belle chevelure rousse et de beaux yeux verts et pétillant
-suivez moi.

Les commerces ne sont pas encore fermés. Nous passons donc par le barbier. Je me fais également une toilette. Nous arrivons chez un tailleur. Je ne tiens pas à changer de vêtement mais il est vrai que les miens sont dans un piteux état. Je demande donc au tailleur s'il a un costume qui s'apparents au mien.
Il me fourni un pantalon noir, le tissus semble dur mais n'est pas désagréable. J'acquiers également une chemise de lin, blanche, aux manches brodées et drapées. Cette nouvelle tenue me sied parfaitement. Et pour parfaire mon apparence, la belle fradelle me fait don d'un fleuret que j'accroche a ma ceinture.

-vous avez tout à fait l'air d'un gentilhomme monsieur valerius.
-grand merci douce fradelle.
Sa présence a mes coté. Cette fraîcheur de la jeunesse. Je ne suis pas plus âgé qu'elle en apparence et pourtant j'ai la sensation d'être un vieillard.
-marchons un peu voulez vous? Parlez moi de vous monsieur valerius
-mon passé n'a guère d'interet je suis venu ici en quête d'une nouvelle vie et je désire oublier tout ce qui fait mon passé.
-d'où venez vous?
-je suis arrivé par la foret. Je suis arrivé hier soir mais désirant me reposé j'y suis resté et ne suis arrivé en ville que ce soir. J'ai vu de jeune gens à la lisière. Vous ne sembliez pas être présente.
-hélas non la soirée fut triste je ne pus trouver de cavalier. Mais ce soir, je m'en trouve consolée car vous etes charmant.
-n'est il pas inconvenant pour une jeune fille de faire des avances a un homme?
-mais vous étés un gentilhomme et vous semblez perdu. Et au diable les convenances, pourquoi devrions nous obéir à des règles qui sont faites pour empêcher tout contact entre les gens. Ce soir j'ai envie de m'amuser et je compte bien vous croquez
-et moi donc.

Cette phrase me fit frémir il y avait un grand charme qui se dégageait de cette fille. Assurément elle me plaisait.
Nous marchons ainsi dans le rues et arrivons a nouveau à l'endroit de la fête. La doyenne du village était la, assis sur un banc, appuyé sur sa canne. Je m'approche d'elle afin de la saluer avec tout le respect qui se doit. Lorsque je me redresse devant elle, lorsqu'elle pris connaissance de mon visage, il me semblant que la teinte de sa peau devint pale, comme si son sang avait quitté son cœur. Rapidement ses yeux vinrent se poser sur ma main, et elle redevint calme dans un soupir. Et elle me sourit.

Je m'interroge sur les raisons de son état oubliant le sceau qui se trouvait à mon doigt quelques heures auparavant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://princedevalachie.skyblog.com
winfield lycan

avatar

Nombre de messages : 488
Age : 47
Localisation : nord
Date d'inscription : 18/03/2008

Feuille de personnage
Nom: winfield
Race: lycan
PV:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: lord valerius   Lun 26 Mai - 12:32

ton histoire me plait bien,voir la suite Exclamation Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://windfield59132.skyrock.com/profil/
amy-lee

avatar

Nombre de messages : 379
Age : 49
Localisation : Belgique
humeur : plutôt jovial quand tout va bien et renfermée quand ça va mal
Date d'inscription : 26/04/2008

Feuille de personnage
Nom:
Race:
PV:
20/20  (20/20)

MessageSujet: Re: lord valerius   Lun 26 Mai - 15:48

très captivant en effet moi aussi j'attend la suite Laughing bounce Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gothika1.skyrock.com/  &   http://darkgothique.niceboard.
dracula

avatar

Nombre de messages : 90
Age : 30
Localisation : limoges
humeur : neutre
Date d'inscription : 14/05/2008

Feuille de personnage
Nom:
Race:
PV:
20/20  (20/20)

MessageSujet: Re: lord valerius   Lun 26 Mai - 17:27

la suite? éhé... sur?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://princedevalachie.skyblog.com
dracula

avatar

Nombre de messages : 90
Age : 30
Localisation : limoges
humeur : neutre
Date d'inscription : 14/05/2008

Feuille de personnage
Nom:
Race:
PV:
20/20  (20/20)

MessageSujet: Re: lord valerius   Lun 26 Mai - 17:29

Nous continuons notre chemin, la fête n'en pas encore prête pour débuter nous conversons peu, profitant de la présence de l'autre, chacun la savourant, et observant les ruelles. Le sol est pavé et de belles lanternes éclairent les murs sombre et vieux du centre bourg.

La faim est présente a nouveau. J'ai envie de profiter de ce repas, de cette viande rôtis, de cette fontaine de vins. Les festivités vont commencer et nous nous dépêchons de rejoindre une table où sont assis d'autres jeunes gens. Une jeune fille me regarde attentivement elle semble me reconnaître. Oui c'est la fille de hier soir. Lorsque je lui rend son regard elle détourne les yeux. Elle non plus ne semble pas indifférente je dois dire que la plupart des filles portent leur attention sur moi, ce qui semble agacer les jeunes hommes ici présent. Je m'enhardis à regarder cette jeune fille. Le jeune homme à ses cotés le remarque, se lève et vient me voir:

-lève toi!
Je m'exécute.
-qui est tu pour te permettre de regarder ma fiancé.
Je n'ai pas l'intention de me laisser faire par ce blanc bec. Mais je ne réponds pas à la provocation. Je me rassieds. Il dégaine alors mon fleuret et me menace. Vif comme l'éclair, je dévie la lame du plat de la main et vient a le désarmé.
-tu devrai aller te rasseoir lui dis-je.
Je ne tiens pas a me faire remarquer ici et préfère éviter la bagarre. Après tout l'étranger c'est moi. Impressionné par mon agilité le jeune homme retourne à sa place tandis que je récupère mon arme dont je n'ai pas l'intention de faire usage. Ce n'est qu'un accessoire d'apparat.

Le repas se déroule a merveille et je me délecte de cette abondance. Jamais je n'ai dégusté pareil repas.
Mais ce vide en moi est toujours présent, une sorte de soif, de faim intarissable, que tous les plats et tout le vin ne semble pas pouvoir assouvir. La compagnie de ma douce fradelle semble même l'accentuer et la seule idée qui envahit mon esprit et l'éventualité de sa compagnie intime dans la soirée. Cette idée allume un feu en moi et je l'invite à danser.

Ai-je déjà dansé? Je n'en ai pas souvenir. Mais au son de l'orchestre de scène je me retrouve à mener une valse des plus belle qui soit. Nous dansons ainsi pendant des heures, elle se laissant aller a l'ivresse du vin et de la danse. Dans un élan de feu, elle vient poser ses lèvres sur les miennes. Tout le village est la mais elle comme moi désirons finir la fête ailleurs.

-nous ne pouvons aller chez moi mes parents risquent de rentrer
-j'ai une chambre a la feuille de chêne Allons y!
Et nous courons dans les rues, riant. 2 amants pleins de joie et de vie. Elle me retient pour m'embrasser tendrement me collant dans un coin de mur. Ses lèvres sont sucrées, charnues. Je sens son sang palpiter a travers elles et je sens les vibrations de son cœur a travers sa poitrine gonflée. Je m'arrache à son étreinte et l'attrape par le bras. Je l'entraîne ainsi, courant perdre haleine jusqu'à l'auberge ou nous arrivons essoufflés.

Elle rie, elle semble heureuse.
-monsieur valerius, jamais gentilhomme ne m'as entraîné dans pareille course.
Nous montons dans la chambre. Elle vient dans me bras et m'offre sa peau que je couvre de mille baisers. Mes mains se balade sur son corps. Elle a la peau douce et chaude.
-monsieur valerius, vos baisers sont si profonds, si intense.

Je continue de l'embrasser dévoila ses épaule et sa gorge. La peau est nue jusqu'aux seins. Je sens le vide en moi se combler. Sa compagnie est un pur délice je continue de l'embrasser. Je lui dépose de tendre baiser sur ses lèvres. Sa peau devient humide. Elle gémis doucement de désir. Je continue de l'embrasser, jouant de ma langue sur sa peau. Une ivresse s'empare de moi. Un profond désir s'eveille et s'empare de mes sens. Je ne vis plus que par mes levre, par ces baisers donnée sur cette peau douce. Je ne peux m'en détacher je suis devenu avide de ces caresses donnée. Je lui embrasse chaque recoin de sa peau, léchant tendrement sa poitrine voluptueuse.

Ma mémoire refait surface mais je n'y prête pas attention. Les souvenirs surgissent comme des eclairs dans ma tete, me foudroyants les sens mais je ne décolle pas mon visage de fradelle. Je continue de l'embrasser encore et encore. Comme une faim intarrissable, un désir profond qui ne peut attendre pour etre assouvi. Je me souviens de tout mais je reste contre cette jeune femme. Mais une chose me frappe. Je ne me nomme pas valerius dammiccat et ne suis pas lord

Après de longs instants de baisers je m'arrête. Je ressens une profonde plénitude en moi. Rien de pareil ressenti depuis que je suis sorti de ces bois. Le vide en moi s'est comblé par la compagnie de cette jeune femme. J'allonge fradelle sur le lit et me redresse. Je sors mon sceau de ma bourse, afin de la remettre à mon doigt. Je quitte la chambre, la chemise blanche maculée de sang, laissant derrière moi le corps sans vie de fradelle. Je suis le comte Vladimirs Dracula et dans la nuit je me dirige vers le château abandonné qui est le mien.





fiiiiinnnnn!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://princedevalachie.skyblog.com
amy-lee

avatar

Nombre de messages : 379
Age : 49
Localisation : Belgique
humeur : plutôt jovial quand tout va bien et renfermée quand ça va mal
Date d'inscription : 26/04/2008

Feuille de personnage
Nom:
Race:
PV:
20/20  (20/20)

MessageSujet: Re: lord valerius   Lun 26 Mai - 17:57

affraid bravooooooo trop bien écrit j'ai apprécier ce moment de lecture bounce
bon j'avoue que je me doutais un peut de la fin mais franchement quel talent
j'avoue également que je ne suis pas du tout lecture ... et oui c'est vrais
bon ça met arriver disons en 25 ans de lire 4 livres ptdrrr ... pour dire
et celà parce qu'ils m'avaient captiver tout comme ton histoire d'ailleur Very Happy
ben j'espère qu'il y en aura d'autres Razz Twisted Evil

un grand merci à toi & au plaisir de te relire Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gothika1.skyrock.com/  &   http://darkgothique.niceboard.
dracula

avatar

Nombre de messages : 90
Age : 30
Localisation : limoges
humeur : neutre
Date d'inscription : 14/05/2008

Feuille de personnage
Nom:
Race:
PV:
20/20  (20/20)

MessageSujet: Re: lord valerius   Lun 26 Mai - 18:01

bah ecoute mes 2 autres longue histoire ne sont pas archivé sur mon ordi (mais edité dans un vrai livre... lol) j'ai une histoire en court d'ecriture mais j'avoue que j'ai beaucoup de mal. mais sur mon blog, maintenant qu'il y a l'adresse, vous trouverez d'autres ecrits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://princedevalachie.skyblog.com
amy-lee

avatar

Nombre de messages : 379
Age : 49
Localisation : Belgique
humeur : plutôt jovial quand tout va bien et renfermée quand ça va mal
Date d'inscription : 26/04/2008

Feuille de personnage
Nom:
Race:
PV:
20/20  (20/20)

MessageSujet: Re: lord valerius   Lun 26 Mai - 18:59

Merci à toi pour nous faire partager tes écris et pour le lien
je ne manquerais pas la visite Wink
Bonne continuation et bonne M.... pour la suite & que ton inspiration revienne vite Twisted Evil Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gothika1.skyrock.com/  &   http://darkgothique.niceboard.
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: lord valerius   

Revenir en haut Aller en bas
 
lord valerius
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The lord Inquisitor
» [Colisée 10] Lord Jarraxus
» Lord of Vermilion 2 (Type-X2)
» Armée du chaos, Night Lord
» Dark Lord Morgothz[validé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
l'Antre des Damnés :: LA CULTURE GOTHIQUE :: † POESIES ET NOUVELLES .-
Sauter vers: