le forum a changer d'adresse il est maintenant dispo sous ce lien http://danse-macabre.Xooit.be
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Contes et légendes Du Bourbonnais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1258
Age : 41
Localisation : en enfer
humeur : diabolique
Date d'inscription : 17/03/2008

Feuille de personnage
Nom: Hell
Race: vampire
PV:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Contes et légendes Du Bourbonnais   Mar 15 Avr - 14:48

INTRODUCTION
Le Bourbonnais ne constitue pas une entité géographique ou éthnique, comme la Bretagne, le Poitou, la Normandie, l'Auvergne ou la Provence. C'est une formation féodale, créée de toutes pièces au Xe siècle par Aimard, l'ancêtre des Bourbons, autour du prieuré de Souvigny, dépendance de l'abbaye bénédictine de Cluny.
C'est le fils d'Aimard, Aimon, qui fut le premier appelé sire de Bourbon.
La seigneurie de Bourbon avec sa capitale du même nom (Bourbon-l'Archambault), constituait un grand fief au temps de la féodalité. L'abbaye de Cluny et le prieuré de Souvigny lui donnèrent par la suite une insigne autorité et un brillant éclat. Ils augmentèrent le prestige des sires de Bourbons, prestige qui ne cessa de grandir au cours des siècles suivants.
Les seigneurs de Bourbons furent de tous temps les fidèles associés des rois de France. Les immenses services qu'ils leur rendirent, la loyauté dont ils firent toujours preuve à leur égard fournissent l'explication de leur rapide fortune.
La province du Bourbonnais, dans ses limites, s'étendait, à la veille de la Révolution, de la rive gauche de la Loire, qui la séparait de la Bourgogne, du Nivernais et du Lyonnais, jusqu'aux marches du Poitou et du Limousin, au delà des rives du Cher . Au Nord, elle joignait le Berry, et, au sud, l'Auvergne et les régions du Plateau-Central.

La population s'apparente à l'ethnie des celtes, qui s'est plus ou moins maintenue dans l'ensemble du pays, et s'est mélangée à des apports raciaux hétérogènes.
Le département de l'Allier est en entier découpé dans les limites du Bourbonnais, pourtant il ne couvre pas tout son territoire. Une partie de l'ancienne province, notamment la région méridionale de la Combraille, est enclavée dans la Creuse, et le sud de la Limagne, au-delà de Gannat, se rattache à la Limagne Auvergnate, pour faire corps avec le Puy-de-Dôme.
Les légendes, religieuses ou profanes, sont l'interprétation populaire de faits, phénomènes naturels ou évènements authentiques, par laquelle les âmes simples expliquent, sous la forme de récits imagés ou de fables, ce dont elles ont été les témoins.
Dans l'Intelligence des Fleurs, Maurice Maeterlink explique comment une graine, emportée par le vent, trouvera le terrain, souvent inattendu, propice à son éclosion, à sa germination. Il en est de même pour les semences du folklore.
Les traditions orales et populaires sont intimement liées aux origines de notre civilisation. A ce titre, les légendes et contes du Bourbonnais reposent sur un fond commun à toute l'humanité. Les mêmes gestes symboliques, les mêmes stigmates, les mêmes manières d'agir se retrouvent dans chaque province.
Les jeunes filles jettent des pièces de monnaie, des épingles à cheveux, des petits cailloux dans les fontaines pour savoir si elles se marieront, ou se laissent glisser sur des pierres inclinées pour connaître leur destin matrimonial.
Certaines de ces pierres, d'origine celtique, prédisent un bon ou mauvais sort, recèlent des trésors inaccessibles, ou bien porte des empreintes humaines, animales, divines voire démoniaques.
Fées, nains, lutins, fadets, géants, sorciers et autres diables, ne diffèrent pas ou peu de ceux que l'on trouve dans le reste de l'Europe. Nombreuses sont les histoires dont la similitude avec les fameux contes des frères Grimms est flagrante.
Les croyances populaires émanant de l'époque dite "celtique" et, personnifiées par les déesses et les fées, se sont vue progressivement remplaçées par les saints du christianisme.
Ainsi, le culte païen des fontaines, (très fort en Bourbonnais) est devenu chrétien de par la volonté des premiers évangélisateurs du pays.
En dehors de ces personnages imaginaires, les légendes du bourbonnais reposent pour la plupart sur des fonds historiques. Les principaux personnages sont des seigneurs, pleins de vaillance, de belles et nobles dames, plus ou moins fidèles et honnêtes. Le peuple forge lui-même ses héros.
Le but de ce site consacré au folklore bourbonnais est "surtout de répandre dans les masses un peu de l'âme et l'esprit des ancêtres, de porter à leur connaissance les fables et les contes souvent d'une adorable naïveté, mais toujours expressifs des qualités et des défauts de la race, qui berçèrent les rêves de leurs anciens, en des temps reculés où la littérature orale était seule existante; de leur permettre d'en goûter la pure et simple poésie, la saine beauté, la délicate saveur, qui, pensons-nous, les attachera plus fortement à leur terre natale en renouant les mille fils ténus que les hideurs du présent ne sauraient rompre définitivement."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lantre-des-damnes.forum6.biz
 
Contes et légendes Du Bourbonnais
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Contes et légendes de Kirin Tor
» [Fraouctor 642 - SM X] Contes et Légendes
» Contes et Légendes du Monde des Douze.
» Salle des contes et légendes
» Contes et Légendes .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
l'Antre des Damnés :: OLIBRIUS :: † LES LEGENDES .-
Sauter vers: