le forum a changer d'adresse il est maintenant dispo sous ce lien http://danse-macabre.Xooit.be
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le SM.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1258
Age : 41
Localisation : en enfer
humeur : diabolique
Date d'inscription : 17/03/2008

Feuille de personnage
Nom: Hell
Race: vampire
PV:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Le SM.   Sam 14 Mar - 10:57

Bien qu'il ne face pas partit intégralement de la culture goth,le SM est souvent assimilé à la culture.Alors d'ou vient -il?
Le sado-masochisme ou sadomasochisme (ou SM, mot plus souvent utilisé par les personnes qui pratiquent, pour se démarquer de la connotation négative du mot "sadomasochisme") est une pratique sexuelle consistant à utiliser la douleur, la domination ou l'humiliation dans la recherche de plaisir.

Bien que d'anciens livres comme le Kâmasûtra citent les morsures et les griffures comme moyens de parvenir à l'extase, la culture judéo-chrétienne considère l'utilisation de la douleur comme une pratique à part et, généralement, comme une pratique perverse. La psychiatrie porte le même regard sur cette pratique: Freud le conceptualise comme le « désir de faire souffrir l'objet sexuel, ou le sentiment opposé, le désir de se faire souffrir soi-même
Le terme est un mot-valise formé de sadisme et de masochisme. Le premier nom s'applique à celui qui doit faire souffrir (physiquement ou non) l'objet de son désir pour parvenir au plaisir, le second désigne celui qui doit ressentir cette douleur et la domination qui l'accompagne pour atteindre le même effet. Sadisme est un dérivé du nom du philosophe des Lumières, Sade, auteur dont les récits mettent souvent en scène des relations sexuelles fondées sur la souffrance et l'humiliation, tandis que masochisme provient du nom de Sacher-Masoch, écrivain autrichien dont le roman La Vénus à la fourrure raconte une relation amoureuse devenant progressivement une relation de domination. Notons, pour reprendre les observations de Gilles Deleuze, que l'association par Freud des deux termes, sadique et masochiste, est une juxtaposition imparfaite dans le sens où le sadique, celui qui fait souffrir dans l'oeuvre de Sade, n'est pas une personne qui pourrait faire partie de l'univers mental du masochiste chez Sacher-Masoch. En effet, le sadique (chez Sade) se complaît dans la souffrance non consensuelle, alors que le masochiste (de Sacher-Masoch) aime à régler, dans des contrats consensuels, les modalités diverses de sa « soumission ».
Il faut cependant nuancer ces étymologies : dans La Vénus à la fourrure, le plaisir que prend le narrateur à devenir l'esclave d'une femme et de l'amant de celle-ci est tout relatif. Il faut donc être prudent avec l'analogie entre l'histoire romanesque et la pensée moderne du sadomasochisme. De même, le « sadisme » décrit dans les œuvres de Sade ne saurait être réduit à une seule pratique sexuelle et n'a que peu à voir avec la représentation moderne que l'on s'en fait. Il représente, de manière plus générale, une confrontation philosophique entre la pensée de l'homme bon par nature et l'homme mauvais qui doit brider ses passions. Le sadomasochisme de Sade formule une vision du monde par l'image sexuelle qui est en réalité une confrontation morale de valeurs et de systèmes.
L'utilisation du terme sadique dans le cadre du sadomasochisme implique une relation de domination codifiée. Elle implique un jeu de règles établies entre les partenaires, qui fixe des limites dans les actes posés Le terme sadique représente ainsi plus une personne dominante que réellement sadique. Une relation entre un sadique véritable et un masochiste est très rare dans le cadre d'un consentement libre et éclairé. Une telle relation n'a normalement lieu que dans le contexte d'une relation de dépendance affective vécue par la personne soumise dans le cadre de problèmes psychologiques cliniques.
Une illustration humoristique de la rencontre impossible entre un sadique véritable (donc non consensuel et un masochiste (recherchant un dominant avec qui des limites au jeu sont posées) est la fameuse blague suivante: un sadique et un masochiste se rencontrent. Le masochiste demande au sadique: « Fais­ moi mal! » le sadique répond, avec un sourire (sadique): « Non! »

Dans les pays occidentaux, le sadomasochisme n'est pas interdit par la loi s'il se pratique entre partenaires adultes consentants. Cependant, l'affaire Spanner a montré la vulnérabilité légale potentielle des personnes pratiquantes. Dans cette affaire, aucune personne n'a porté plainte, mais plusieurs hommes ont été condamnés à plusieurs années de prison.
la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) a aussi statué dans l'affaire K.A. et D.D. c/Belgique (jeux sexuels entre plusieurs hommes et une femme) le 17 février 2005 contre une pratique du sadomasochisme si la personne "esclave" demandait de façon expresse mais aussi tacite l'arrêt de ces pratiques. En l'occurence, la justice juge le manquement au consentement, mais pas la pratique en elle-même, ce qui était le cas dans l'affaire Spanner.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lantre-des-damnes.forum6.biz
hate-and-blood

avatar

Nombre de messages : 8
Age : 27
Localisation : pau
humeur : triste et heureux
Date d'inscription : 25/09/2008

MessageSujet: Re: Le SM.   Lun 6 Avr - 22:11

Bien moi j'ai pratiquer le sm et je doit dire qu'on prend un bien fou.Au début j'avais vraiment la trouille (cela peux ce comprendre non?)de plus j'ai fait ça avec un homme (je suis pas homosexuel!)mais j'ai vraiment apprécier,c'est pas du tout come le décrive les persones,c'est pas si violent que ça et bien qu'il y est une conotation a la domination il y a beaucoup de respect pour le corps que ce soit celui de son ou sa partenaire comme pour le notre.La souffrance enfaite ce transforme en plaisir mais un paisir tellement intense que tu te laisse aller au désir de l'autre tu te poses pas de questions enfaite.Enfin moi c'est ce que j'ai ressenti je parle pas pour tous ce qui le pratique!!!Voila je voulais juste vous dire ma petite expérience bien sympa et si l'occassion ce représente j'ésiterai pas!!
Et franchement vous devriez essayer c'est l'extase total pour une femme comme pour un homme I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mein-psychischer-selbstm.skyrock.com/
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1258
Age : 41
Localisation : en enfer
humeur : diabolique
Date d'inscription : 17/03/2008

Feuille de personnage
Nom: Hell
Race: vampire
PV:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: Le SM.   Mar 7 Avr - 8:00

Je répondrais simplement que tous les goûts sont dans la nature!J'avoue avoir un petit côté sadic,ce qui en soit n'a rien à voir avec le SM!Oui oui je connais une nana qui au fil de ses experiences est passé d'amatrice à tres grande pratiquante,et c'est aussi ce qu'elle m'a dit,ce ne sont pas des sauvages!Bref,elle me l'a proposer mais celà ne m'attire pas.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lantre-des-damnes.forum6.biz
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le SM.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le SM.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
l'Antre des Damnés :: LA CULTURE GOTHIQUE :: † CULTURE GENERALE .-
Sauter vers: