le forum a changer d'adresse il est maintenant dispo sous ce lien http://danse-macabre.Xooit.be
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 les vampires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin


Nombre de messages : 1258
Age : 41
Localisation : en enfer
humeur : diabolique
Date d'inscription : 17/03/2008

Feuille de personnage
Nom: Hell
Race: vampire
PV:
50/50  (50/50)

MessageSujet: les vampires   Mar 18 Mar - 16:02

Les origines

Adam eu deux femmes, Lilith et Eve. Lilith n'acceptant pas d'être soumise, Adam la rejetta et Dieu lui donna Eve. Eve donna 3 fils à Adam: Caïn, Abel et Seth. Caïn tua Abel et Adam le rejetta lui aussi. Lilith le pris sous sa protection et le laissa grandir à ses côtés. De Caïn descendit le peuple des Vampires, qui en eux portent le sang souillé de Caïn, la malédiction: la Bête et de Seth le Peuple Seth (et des hommes"normaux" je pense), qui vénérérent le dieu Vampire Seth durant l'époque Egyptienne. La rivalité entre Sethites et Cainites demeura et demeure encore de nos jours...

Le Monde des Ténèbres

Le monde hanté par les vampires est semblable au nôtre, mais vu au travers de lunettes sombres : le mal y est tangible et règne en maître, la fin des temps se profile à l'horizon et toute la planète est sur le fil du rasoir. Ce monde est celui des ténèbres. En surface, le Monde des Ténèbres ne semble pas si différent du monde " réel " dans lequel nous vivons. Cependant, l'horreur l'infeste de manière insidieuse car les malheurs de notre univers y sont accentués, nos peurs y sont plus réelles, nos gouvernements plus corrompus, notre écosystème se désagrège un peu plus chaque nuit et, surtout, les vampires existent bel et bien. D'ailleurs, la plupart des différences entre notre monde et celui des ténèbres sont imputables à ces vampires. Créatures anciennes et invisibles, les vampires jouent avec les hommes comme les chats avec des souris. Les immortels manipulent la société pour lutter contre l'ennui et le malaise qui les assaillent chaque nuit ou pour se protéger des intrigues ennemies, vieilles de quelques centaines d'années. L'immortalité est une malédiction pour les vampire, pris au piège dans une existence figée et des corps sans vie.
Les Générations et le mythe caïnite

Pour se distinguer les uns des autres, les Damnés prennent en considération leur appartenance à la fois à une époque et à une Génération, autrement dit, le laps de temps qui sépare l'un d'entre eux de l'apparition du vampire primordial, Caïn. Les jeunes vampires doivent prouver à leurs aînés qu'ils méritent leur statut et la société vampirique est aussi stagnante et avilissante que les Damnés eux-mêmes. Un soupçon de changement peut toutefois être détecté car les Anciens recherchent sans cesse de nouveaux atouts et alliés susceptibles de les aider à défaire leurs rivaux du Jyhad. Le statut le plus élevé est celui des Antédiluviens, qui appartiennent à la Troisième Génération. Pour la plupart des vampires, les Antédiluviens sont des créatures légendaires car personne n'en a jamais réellement aperçu dans les temps modernes. Le statut inférieur est occupé par les Nouveau-nés et les Caitiffs également appelés les sans-clan qui, comme leur surnom l'indique, sont exclus de tous les clans ou ont une lignée de sang trop faible pour donner vie à leur propre descendance.

Antédiluviens

En admettant qu'ils existent, ces vampires anciens sont les créatures les plus puissantes du monde. Membres de la Troisième Génération, ils sont très proches du vampire primordial, Caïn. Lorsqu'ils décideront de sortir de leur long sommeil, les Antédiluviens influenceront tous ceux qui entreront en contact avec eux car, selon les bribes de légendes parvenues jusqu'à nous, leurs pouvoirs tiennent du sacré. Toujours selon la légende de la Famille, les Antédiluviens étaient à l'origine au nombre de treize, même s'il semble que certains ont été éliminés. La lutte éternelle dans laquelle ils sont engagés, le Jyhad, concerne tous les vampires et repose sur la manipulation et la tromperie, deux atouts dont se servent les Antédiluviens pour tisser la toile de leurs intrigues extrêmement complexes.

Mathusalems

Si les Antédiluviens sont les dieux de la Famille, les terribles Mathusalems en sont les demi-dieux et les avatars. Dans la vie d'un vampire, entre son premier et son deuxième millénaire, survient une modification de taille pouvant affecter son apparence physique, son mental ou son émotivité. Quelle que soit la métamorphose subie, le résultat final est toujours le même : le vampire perd toute ressemblance humaine. Les Mathusalems, ayant définitivement franchi le pas qui les séparait du royaume surnaturel, se retirent souvent sous terre et plongent dans un sommeil qui les sauve des crocs des vampires faméliques bien plus jeunes. Toutefois, leurs pouvoirs sont si grands qu'ils continuent à ourdir des intrigues mentalement et les communiquent par la magie ou par la télépathie (et presque toujours de façon invisible) à leurs serviteurs. Les autres vampires redoutent terriblement les Mathusalems auxquels la légende prête toute une panoplie de caractéristiques terribles : leur peau serait devenue aussi dure que de la pierre, certains d'entre eux seraient tellement défigurés que leur vue est insupportable, tandis que d'autres seraient d'une beauté inégalée sur terre, tout aussi insoutenable. Certains boivent uniquement du sang vampirique et d'autres, depuis leur cercueil aux parois si froides, exercent leur mainmise sur des nations entières. o Anciens : ces vampires sont vieux de plusieurs millénaires et s'étalent entre la Sixième et la Huitième Génération. Grâce à des siècles de pratiques habiles et à une terrible soif de pouvoir, les Anciens sont ceux qui participent physiquement de la manière la plus active au Jyhad. Ils ne succombent pas aux longues nuits de sommeil qui accablent et immobilisent les Mathusalems comme les Antédiluviens, ils maîtrisent quelques pouvoirs et ne se laissent pas manipuler aussi aisément que les plus jeunes. Le terme qui les définit, " Anciens ", est quelque peu subjectif : un vampire répondant à cet appellatif dans le Nouveau Monde ne serait probablement considéré que comme un simple laquais en Europe ou dans des parties du monde plus anciennes. Les Anciens contrôlent d'une main de fer la hiérarchie du pouvoir des vampires, empêchant les jeunes d'atteindre les hautes sphères où ils pourraient exercer leur influence, et cela en tirant partie de leur mainmise vieille de plusieurs décennies, voire de plusieurs siècles.

Ancillae

Les vampires relativement jeunes (ils ont entre un et deux cents ans de non-vie derrière eux) ont prouvé qu'ils méritaient leur place au sein de la Famille. Ils occupent souvent le poste de laquais auprès de vampires plus importants et, s'ils sont intelligents ou s'ils ont de la chance, auprès des futurs Anciens. Le Rang ancillaire se situe entre celui de Nouveau-né et d'Ancien, ce qui implique que si les laquais ont perdu leurs dents de lait (pour ainsi dire), ils sont encore trop jeunes et pas assez chevronnés pour devenir de véritables maîtres du Jyhad. La population mondiale ayant enregistré une croissance vertigineuse au cours des deux derniers siècles, la plupart des vampires sont soit des Ancillae, soit des Nouveau-nés .


Nouveau-nés

Le Rang regroupe aussi bien les vampires qui viennent de quitter le Rang inférieur, que ceux âgés de cent ans et plus ayant choisi de mener une non-vie désoeuvrée. Ils portent encore la marque de ceux qui n'ont pas su faire leurs preuves auprès des Anciens et sont dépourvus d'expérience. Certains parviendront peut-être un jour à acquérir leurs lettres de noblesse, mais nombre d'entre eux seront victimes des plans diaboliques mis au point par les autres morts vivants.


Novices

Egalement appelés " infants " (bien que tout vampire, à l'exception de Caïn, soit par la force des choses l'infant de quelqu'un), les Novices sont des morts vivants qui viennent de renaître et qui sont encore sous la tutelle et la protection de leur sire, le vampire qui les a créés. Les Novices ne sont pas considérés comme des membres à part entière de la Famille et sont souvent traités avec mépris par leur sire, qui les considère comme des objets lui appartenant. Lorsqu'un sire estime que son protégé est fin prêt, l'infant peut franchir le pas vers le Rang des Nouveau-nés, à condition d'avoir obtenu l'aval du prince.
L'origine des vampires
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lantre-des-damnes.forum6.biz
 
les vampires
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comtes Vampires
» Nouveaux Comtes Vampires, compil des rumeurs
» Les comtes vampires
» Les nouveaux comtes vampires
» Comptes Vampires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
l'Antre des Damnés :: OLIBRIUS :: † PHENOMENES ETRANGES .-
Sauter vers: